Close
Subscribe to Our Newsletter

Bienvenue en Azerbaïdjan! C’est la terre de Feu et la Perle du Caucase, une terre où les couleurs orientales se combinent à merveille avec le progrès occidental. L’Azerbaïdjan est un pays de nature unique, de culture incomparable, de siècles d’histoire avec ses coutumes et traditions et sa cuisine raffinée. Un lieu qui satisfera les attentes des gastronomes les plus sophistiqués, et enfin, c’est le pays de l’hospitalité et de la convivialité caucasiennes.

L’Azerbaïdjan est situé à l’est de la Transcaucasie (où de la Caucase du Sud), au bord de la mer Caspienne. La population de l’Azerbaïdjan dépasse les 9,8 millions d’habitants et le territoire couvre une superficie de 86 600 km2. Selon ces deux chiffres, l’Azerbaïdjan est le plus grand pays de la Caucase du Sud. La ville de Bakou est la capitale et la plus grande ville du pays. La langue nationale est l’azerbaïdjanais. Cependant, le russe est également largement utilisé et de nombreux jeunes résidents parlent également anglais. L’Azerbaïdjan partage ses frontières avec l’Iran (765 km), la Turquie (15 km), la Russie (390 km), la Géorgie (480 km) et l’Arménie (1007 km). Les rives orientales du pays sont baignées par les eaux de la mer Caspienne.

Partie intégrante de la Grande Route de la Soie et située au carrefour des intérêts géopolitiques, économiques et culturels de nombreuses nations et civilisations, l’Azerbaïdjan suscite depuis l’antiquité les intérêts de grands esprits, scientifiques, voyageurs et historiens. Des références à cette terre étonnante, située sur la côte ouest de la mer Caspienne et dans la partie orientale du Caucase du Sud, se trouvent dans les écrits anciens d’Hérodote, de Strabon et de Claude Ptolémée. L’Azerbaïdjan possède un patrimoine historique et culturel étonnant avec plus de 7500 monuments naturels, archéologiques, architecturaux et historiques. Dessins rupestres à Gobustan, mausolées de Momine-Khatun et Garabaghlar, le Palais des Khans de Shéki, la Tour de la Vierge, aux châteaux d’Absheron, manuscrits médiévaux ornés de magnifiques peintures miniatures, tapis antiques et œuvres de littérature, d’art et de sculpture – le tout n’est qu’une petite partie du patrimoine riche et inestimable du pays.

L’Azerbaïdjan est souvent qualifié de «pays du Feu». On sait que la majorité de ceux qui résidaient sur ce territoire avant l’ère commune étaient des adorateurs du feu. Depuis lors, le pays a conservé les preuves antiques de cette époque: peintures rupestres, statues de dieux et temples antiques. Deux des exemples les plus frappants de cet héritage sont le temple des adorateurs du feu («Ateshgah») à Surakhani près de Bakou et «Yanardag», traduit par «la montagne en feu». Selon la légende, « Ateshgah » aurait été construit par des adorateurs de feu indiens, arrivés ici après avoir appris l’existence du feu éternellement brûlé émis par le sol et qui furent si étonnés de ce qu’ils avaient vu qu’ils ont décidé de construire un temple à cet endroit même. Ces terres ont été considérées comme sacrées pendant des siècles et les adeptes du zoroastrisme, de l’hindouisme et du sikhisme ont vénéré à travers l’histoire.

La rhétorique du feu, transmise de génération en génération, a été reflétée dans les nombreuses œuvres artistiques de maîtres azerbaïdjanais au cours des siècles et a récemment atteint son point culminant sous la forme du complexe «Flame Towers». Construites à Bakou il n’y a pas si longtemps, les tours de la flamme sont devenues, en très peu de temps, un monument architectural à couper le souffle de la capitale, représentant un hommage à notre histoire et représentant l’Azerbaïdjan contemporain – un nouveau pays ambitieux, en développement et progressiste, mais toujours fidèle à ses racines et ses origines. L’Azerbaïdjan, c’est l’Ouest à l’Est et l’Est à l’Ouest!

Bienvenue!

Région

Population

Sa Capitale

Langues

Religion

Monnaie

Heure

Climat

Aéroports

Villes principales

Haut Sommets

Rivières principales

Lacs principales

Éléctricité

Obligations de visa